Atouts

Position géostratégique favorable à l’essor des activités logistiques

Position géostratégique favorable à l’essor des activités logistiques

De par son emplacement stratégique au nord-ouest du continent africain, à seulement 15 kilomètres de l’Europe, le Maroc constitue un carrefour géostratégique à la croisée d’importantes lignes maritimes. Cette position, couplée à une infrastructure portuaire de dimension internationale, procure au Maroc une connectivité de classe mondiale. En effet, le Maroc compte parmi le top 20 des pays les mieux connectés au monde par voie maritime et offre des délais d’accès compétitifs vers d’importants marchés, notamment en Europe et en Afrique.

Le Maroc, un gateway pour l’Afrique

Le Maroc, un gateway pour l’Afrique

Le continent africain avance à grands pas vers de prometteuses perspectives.Ainsi, en permettant de réaliser des marges et des gains importants pour les entreprises qui s’y installent, il attire d’année en année davantage d’investissements directs étrangers. Pleinement ancré dans son écosystème régional, le Maroc contribue activement à cette dynamique à travers le déploiement de nombreuses initiatives de coopération politiques, économiques, financières et techniques qui ont consolidé son attachement historique à l’Afrique. Accordant un intérêt particulier à l’émergence du continent, le Maroc a créé, en agissant en tant que promoteur de la coopération sud-sud, des conditions propices de rapprochement avec les autres pays de l’Afrique favorisant ainsi son positionnement en tant qu’un point d’entrée privilégié vers l’Afrique.

Des infrastructures de qualité pour supporter le développement des activités logistiques

Pour développer une vocation de hub logistique, le Maroc a entrepris, depuis une dizaine d’années, une politique ambitieuse de modernisation de ses infrastructures notamment à travers le lancement de chantiers de grande envergure visant à doter le tissu économique marocain d’une infrastructure moderne et performante lui permettant une ouverture efficace à l’international.

Bénéficiant d’une Vision Royale et d’une priorité hautement stratégique, cette politique a permis de réaliser une importante avancée dans le développement des infrastructures de transport, notamment les ports, les autoroutes et les chemins de fer, avec des installations de niveau mondial, reliant efficacement toutes les régions du royaume entre elles et avec le reste du monde et permettant une meilleure gestion des flux de marchandises.

Cadre favorable au développement des activités logistiques

Cadre favorable au développement des activités logistiques Afin de mettre en place un système concurrentiel et dynamique de transport de marchandises, adapté aux enjeux de la compétitivité internationale, le Maroc s’est engagé, depuis plusieurs années, dans un processus de libéralisation du secteur de transport, tous modes confondus. Venant soutenir le secteur logistique, d’importantes réformes ont été amorcées dans les secteurs de transport aérien, maritime et routier pour libéraliser le marché national, encourager la concurrence et les initiatives privées et inciter à l’amélioration des prestations offertes et leur alignement aux standards internationaux.

Parallèlement, des avancées indéniables ont été réalisées en matière de facilitation de la logistique à l’international. Le Maroc a, en effet, adopté de nombreuses mesures pour faciliter et accélérer le mouvement des opérations transfrontalières, notamment à travers la mise en place du guichet unique Port Net (Portail national qui permet la facilitation des différentes procédures du commerce extérieur) ainsi que d’importantes réformes des procédures douanières, ce qui a permis une nette réduction des délais de séjour des conteneurs aux ports.

Aussi, et grâce à de nombreux accords de libre-échange, le Maroc dispose aujourd'hui de l’économie la plus libre d’Afrique du Nord 1 . En effet, à travers son ouverture économique et son adhésion aux échanges internationaux, le royaume a considérablement amélioré ses performances en renforçant son insertion dans l’économie mondiale.

1 Selon l’Index of Economic Freedom, edition 2019- The Heritage Foundation/The Wall Street Journal

Présence d’opérateurs intégrés de classe mondiale

Présence d’opérateurs intégrés de classe mondialeLe marché national a connu depuis 2010 un renforcement du tissu des opérateurs logistiques à travers l’implantation au Maroc de nombreux fournisseurs internationaux de prestations et de services logistiques de qualité disposant de réseaux logistiques à l’international et le développement significatif des opérateurs marocains avec une offre logistique de plus en plus diversifiée. Contribuant à renforcer la vocation de hub logistique du Royaume et à le faire bénéficier de la confiance de chargeurs de classe mondiale, l’évolution qualitative qu’a connue l’offre nationale en services logistiques s’est davantage confirmée avec l’installation au Maroc de 14 prestataires 3 PL du top 20 des logisticiens mondiaux, dont 88% figurent dans le top 20 des 3 PL mondiaux et le positionnement à l’international, notamment sur le marché africain, de plusieurs opérateurs nationaux.

Un marché prometteur, tiré par une économie dynamique

Un marché prometteur, tiré par une économie dynamique Grâce à un éventail de réformes engagées et achevées par le Maroc durant la dernière décennie, l’économie marocaine a enregistré un rythme de croissance parmi les plus élevés de la zone MENA 2. En effet, une panoplie de plans sectoriels ambitieux ont été lancés sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que dieu l’assiste et s’inscrivent dans une logique de modernisation des secteurs traditionnels à l’instar de l’agriculture, la pêche et les mines et de développement de secteurs innovants tels que les énergies renouvelables, la logistique, l’industrie, le tourisme et les services à forte valeur ajoutée, où le Maroc offre de véritables avantages compétitifs. Mis en place par les pouvoirs publics, ces plans, qui ont permis à l’économie marocaine d’offrir de fortes potentialités d’investissements publics et privés, contribuent à faire du Maroc un marché prometteur et une plateforme incontournable pour les investisseurs.

2 Le Maroc est le deuxième au classement dans la région MENA, derrière les Emirats Arabes Unies,Selon l’indice Doing Business, édition 2019 (+ 26 places entre 2012 et 2018)